MARSEILLE :   ATMOSPHERE SUR LE VIEUX  PORT

 

Créer l'atmosphère en cliquant sur le poste audio

    Dans la lueur rosée du petit matin, les barques arrivent au vieux port, accompagnées par les mouettes qui entrelacent  de leur danse aérienne, les pavillons de tout bord. Au centre du port, César, le ferry-boat, s'apprête à faire la navette entre le Bar de la Marine et l' Hôtel de Ville.Dans le cliquetis des mats des  nobles voiliers, les reflets de l'eau s'affolent sur les coques des petits bateaux de pêche qui rentrent au port : Le Piadon, La Tartane, l'Iliade, l'Epaulard et le  prétentieux Pharaon...et…sous le regard protecteur de la Bonne Mère, du haut de sa basilique, ils vont  déverser  leur précieuse cargaison : maquereaux, chapons, merlans, rougets, grondins, raies , congres, murènes, poulpes et murex glissent en cascade dans les étalages de bois laqué, couleur mer. Des queues de poisson s'agitent dans des clapotis d'eau et d'écailles. Les interpellations fusent de toute part

  -A la sardinade ! venez voir mes belles argentées !

portmarseil.jpg (15004 octets)

   -Qu'il est beau le thon ! A 10 euros le Kg , c'est donné !

   - 15 euros le saint pierre, c'est pour rien !

  

         Ici, quelques marbrés pris dans un filet gisent momentanément au ras du sol. Là, une petite baudroie fait une grimace étrange, tandis qu'un saint-pierre  trône,  décoré par une étoile de mer à cinq branches, rouge comme une darne d'oursin, quand elle est rouge !

            - Venez voir mes belles rascasses, par ici la bonne soupe ! c'est de la roche !

Les phrases accrocheuses jaillissent,  se multiplient, se mêlent aux bribes de conversations.

            Un marin ,au visage buriné par le vent salé , s'approche d'une jeune marchande aguichante, en minijupe et décolleté plongeant. Devant elle , des crabes, des araignées de mer , des crustacés agitent leurs pattes et leurs antennes sur des fragments de raies roses, cartilagineuses .

            -  Eh ! la belle ! Si je vous achète un merlan, vous me faites cadeau d'une langouste ?

            -  Il est pas beau ! lui ! Et mes favouilles en plus!   Allez, zou ! Gardez-moi plutôt la caisse, j'ai un besoin urgent ;

              Remarquez, l'étal n'est même pas à moi, je fais ça pour faire plaisir !

            - Bon !  je surveille pour vous la marchandise  et surtout je garde bien la caisse!

             - Figurez-vous que l'autre jour un type a voulu monter sur mon bateau, histoire de mieux voir le port, et ben c'est tout vu ! il m'a tout piqué!

                  Ici à Marseille quand on vous serre la main,  après il vaut mieux  compter ses doigts!

 Plus loin, des opercules  de poisson s'amoncellent dans une coupelle. Ici, il n'y a pas de petit bénéfice !

            - Allez ! 2 euros l'oeil de sainte Lucie ! Pour la chance et la virilité !

  Une odorante et tenace odeur de marée  iodée ajoute une touche particulière à l'atmosphère qui règne le matin sur les quais du vieux port.

            - Fan de chichourle, mais oui je te les ai payés tes coquillages,  sur la tête de mes enfants ! souviens-toi même qu'il y avait ta fille et que tu lui a donné les 20 euros !  pardi , elle te les a pas rendus  !

            L'esprit de galéjade court, les discours s'enchaînent au fil de la promenade , drôles , générateurs de bonne humeur et dans un des derniers bastions authentiques d'un Marseille de légende, je sens monter en moi la nostalgie du  Midi de Pagnol ,  celui de mon enfance,  avec Marius, Fanny, Cesar, la partie de cartes, la pétanque, le pastis, les navettes, la foire à l'ail  aux tarraillettes et aux santons, le cabanon, les calanques, les cigales,  la pinède  , la partie de pêche, le vieux port  et la  Bonne Mère …qui continue à veiller sur le  Piadon, l' Iliade,  la Tartane, l' Epaulard…et le prétentieux Pharaon.

 

                                                                      copyright ©2003  Maguy Benedetti)

 daisy.gif (12708 octets) Mag'imagine