LA GRANDE ROUQUINE

 

 

grande_rouq.jpg (26362 octets)

 

Edition M.Smyth 15 Bd de strasbourg Paris

Paroles G.Villard et Henri Poupon                                         Musique Maurice Graceydommel3.jpg (14943 octets)

 

Edition M.Smyth 15 Bd de strasbourg Paris

***

 

C'était une femme qui avait l'habitude

De vivre de trahison

L'turbin va mal quand l'hiver est rude

Faut bien s' fair' une raison.

D'vendre les hommes elle avait fait sa tâche,

Pour toucher un peu d'argent

C'était cinq francs pour livrer un apache

Et quarant' sous pour un agent.

On va faire un coup par là-bas

Ya un flic tout seul dans c' coin là

 

Refrain

Ell' ne sortait qu' le soir

Quand le ciel était noir

Et qu'on bouclait tout' s les vitrines

La grand' rouquine

Pour fair' son sal' métier

Chaqu' jour changeant d' quartier

Elle avait pas un' seul' copine

La grand' rouquine.

 

2° Couplet

Comme elle valait la brune et la blonde

Ell' trouvait des amants

Bien entendu ils sortaient d'un monde

Où l'on travaill' rar'ment.

Mais aussitôt qu'un garçon à la r'dresse

A qui elle avait plu

Depuis trois jours l'appelait sa maîtresse

Les copains ne la revoyaient plus.

En l'appelant mon coeur, mon amour

Ell' l'avait vendu à son tour.

au refrain

 

3° Couplet

Un jour elle enl' va l'ensorceleuse

Un gars d'son atelier

C'était un goss' d' humeur hasardeuse

Trop jeun' pour se méfier

Et lorsque sonna l'appel de sa classe

La rouquin' cette femme sans coeur

le r'tenant par les caress's et la menace

En voulut faire un déserteur.

Mais la maman du gars lui dit

Les traitr 's val'nt moins que nos ennemis.

 

dernier refrain

Elle tomba un soir

Que le ciel était noir

Et qu'on bouclait tout's les vitrines

La grande rouquine.

Au jour, on l'a r'trouvée

Elle était sur l'pavé

Ayant ach'vé sa vie d' coquine

La grande rouquine.

 

daisy_button_blue_md_wht.gif (12708 octets) Accueil