LA LEGENDE DE LA LUNE

Paroles H poupon Musique B Poupon

1920

 

Pierrot, certain soir, amoureux de la lune,

Poudra sa frimousse et se fit l'oeil plus noir,

Voulant conquérir la courrière importune

Il prit sa mandole et quitta son manoir.

Un gai refrain pour tout bagage il était beau !

La lune était là...sur la plage, presqu' à fleur d'eau...

 

Trouvant un esquif ballotté par la vague

Il met voile au vent, et cap sur l'horizon.

Hélas! l'horizon c'est le Pays du Vague:

L' Amour des pierrots, emporte leur raison...

Mais la mer au large est terrible,

Et peu à peu,

La lune monte, inaccessible

Dans le ciel bleu.

 

Pierrot se cramponne à la voile qui claque

Et serrant le mât, grimpe toujours plus haut!

Mais l'esquif s'éventre et déjà le mât craque

Brisant avec lui, le Rêve d'un Pierrot !

Et s'engloutissant par sa faute

Au sein des flots,

Il dit tout bas: " Elle est trop haute

Pour les Pierrots! "

Et voilà pourquoi chaque nuit Dame Lune,

Promène sur l'onde, alors que tout s'endort

Son phare d'or

Et sonde d'un regard amer

La mer.

 

  Texte soumis aux droits d'auteur © Editions Jean Allard

Réservé à un usage privé ou éducatif

daisy_button_blue_md_wht.gif (12708 octets)Accueil               bouton_musique.gif (1074 octets)liste oeuvres N°1