PAGE D'AMOUR

 

Chanson créée par Georgel à l'Eldorado

Paroles Henri POUPON Musique E.Dolore

Editions H.Delormel

 

1° COUPLET

Sur un banc du faubourg ils faisaient leur dînette,

Elle était midinette, il était apprenti.

A midi chaque jour ils se contaient fleurette

Avec l'accent des coeurs qui n'ont jamais menti.

Le menu n'était pas toujours des plus solides

Mais bah! l'on s'en fichait...et pour masquer le coup,

Quand le gosse était riche, il apportait, timide,

Un bouquet de deux sous.

 

Refrain

Acceptez mam'zell' Marie

Ces ros's là!

Elles sont fraîches jolies ,

Vous n'pouvez pas r'fuser ça!

Quand j'les vois sur votr' poitrine

Fou d'bonheur

Ah! mama'zell' j'imagine

Qu'c'est mon coeur.

 

2° Couplet

Un jour midi sonna...Pressentiment atroce

Le couvert en plein air n'avait pas été mis

Le gars portait des fleurs, et les prenant, la gosse

Annonça qu'elle allait dîner chez des amis.

L'apprenti devinant qu'il se passait en elle

Comme un revirement la rattrapa d'un saut

Et put la voir jeter, au bout de la ruelle,

Ses fleurs dans un ruisseau.

Refrain

Acceptez mam'zell' Marie

Ces ros's là!

Redit-il dans sa folie,

Pourquoi qu'vous avez fait ça?

En jetant ainsi méchante,

Ces p'tit's fleurs

Vous avez dans l'eau courante

J'té mon coeur.

3°Couplet

L'eau du ruisseau depuis a trimballé les roses

L'infortuné gamin trimballe sa douleur

Et chaque jour encore revivant bien des choses

Il se prive de tout pour acheter des fleurs

Or, quand sonne midi... songeant à l'infidèle

Le petit apprenti vient, après son labeur

Revoir l'endroit maudit qu'en pleurant il appelle :

La tombe de son coeur.

Acceptez mam'zell' Marie

Ces ros's là!

Redit-il l'âme meurtrie

Ces mots tintent comme un glas.

..........

Et retenant tout morose,

Un sanglot

Il laisse tomber les roses

Dans l'ruisseau.

 

daisy_button_blue_md_wht.gif (12708 octets) Accueil