LA TEIGNE

 

  Etude créée à l' Olympia par : Germaine LIX

 

paroles : Géo CHARLEY Musique : Léopold TURCON

 

1924

 

  Ya des goss' qui s'rappell'nt leur jeun' temps

Des baisers, un père, un'maman

Moi mon premier souvenir de gosse

C'est un' cicatrice et un' bosse

Qu' un soir m' a flanqué l' homm' qui vivait chez nous

C'était p'êtr' mon père après tout

J'entends encor sa gross'voix d'colosse

Disant : c'te môm'là c'est un' rosse !

Et comm'personn' ne m'défendait

Du matin au soir j'entendais

 

Refrain

C'est un'sal' teigne

Lui faut des beignes

C'te sal'grain' là faut les rosser

Les coups, y à qu'ça d'bon pour les dresser

Les caresser !

Et quand il rentrait saôul

J'avais des gnons en fait d'mots doux

Sans personn' qui m'plaign'

Moi la sal' teigne

je n'ai eu qu'des coups

 

2° Couplet

 

Je n'étais pas trop méchant' pourtant

Et lorsque j'ai eu mes seize ans

Je pensais à la douceur exquise

D'un baiser d'amant qui vous grise

Mais moi mon amant je n'ai pas pu l' choisir

L'amour on me l'a fait subir

La brut' qui vivait chez nous m'a prise

Comm' je m' défendais sous l'emprise

Ses poings tombèr'ent comm' des massues

C'est en m'assommant qui m'a eue

 

Refrain

 

T'es un' sal' teigne

Il t' faut des beignes

Les femm's comm' toi faut les rosser

Les coups, y à qu'ça d'bon pour les dresser

Les caresser !

Il resta jusqu'au jour

Sans que personn' vienne à mon s'cours

Sans personn' qui m' plaign'

Moi la sal' Teigne

J'ai subi l'amour

 

3° Couplet

 

J'ai gardé cett'brut' là comme amant

 J'avais peur, il m'battait tell'ment !

Hier il est rentré fou de colère

 Et je n'sais pas c'qui'il a dû m'faire

Je suis dans un bon lit ! oui : c'est l'hôpital !..

Je n'sais plus ! ..ma têt' me fait mal..

Mes yeux se ferm'nt je me sens légère

J'entends l'Docteur dir' ! Rien à faire !

Fractur' du crân' ! Ca n'm'étonn'pas

Tout's ses semblabl's finiss'nt comm' ça

 

Refrain

 

C'sont des sal's teignes

Leurs faut des beignes

Leur seul bonheur c'est d'êtr'rossées

Cell'là a son compte ell'va passer

Faut la laisser !

C'est mon sort après tout

 J'vais mourir seul' sans un mot doux

Sans personn' qui m' plaigne

Moi la sal' Teigne

Comme un pauvr'toutou !

*

Texte soumis aux droits d'auteur :

EDITIONS Jean ALLARD "Marseille Chansons "

Réservé à un usage privé ou éducatif

                                                daisy_button_blue_md_wht.gif (12708 octets)    Accueil                              bouton_musique.gif (1074 octets)  Liste oeuvres N°2